Catégories :
Actualités
Médicaments
Officine

Les nouvelles missions des pharmaciens au Québec

pharmaciens_quebec

Depuis le 20 juin 2015, les pharmaciens du Québec se sont vu attribuer de nouvelles missions jusqu’à présent réservées aux médecins. Grâce à la loi 41 entrée en vigueur sur le territoire québécois, les pharmaciens peuvent exercer 7 nouvelles activités qui leur permettent de mieux répondre aux besoins des patients.

Les missions sans formation

Prolonger une ordonnance :
Afin d’éviter qu’un traitement ne s’arrête spontanément, le pharmacien peut prolonger l’ordonnance d’un patient pour une durée limitée (période maximale de 12 mois). Cela ne remplace en aucun cas une visite médicale qui devra s’effectuer dans les meilleurs délais.
A noter, les prolongations d’ordonnance ne peuvent pas être faites pour certains traitements, comme les narcoleptiques.

Prescrire des médicaments quand aucun diagnostic n’est requis :
Le pharmacien peut prescrire un traitement dans certaines situations*, sans qu’un diagnostic n’ait été posé par le médecin, dans un souci de prévention.

Prescrire et interpréter des analyses de laboratoire :
Il s’agit uniquement de certaines analyses de laboratoire qui visent à analyser et identifier des problèmes reliés à un traitement particulier dans le but de les prévenir et de les résoudre. Le pharmacien ne peut pas prescrire des analyses médicales qui visent à diagnostiquer un problème de santé.

Missions attribuées à la suite d’une formation de type réglementaire* obligatoire

Ajuster une ordonnance :
Le pharmacien peut modifier la posologie, la dose, la quantité et la forme d’un médicament s’il juge cela nécessaire. Cet ajustement se fait dans le seul intérêt du patient, par exemple il peut se faire dans le but de diminuer les effets indésirables d’un traitement.

Substituer un médicament en cas de rupture de stock :
En cas de rupture d’approvisionnement d’un médicament, le pharmacien peut décider de prescrire un médicament de la même famille afin que le patient ne stoppe son traitement subitement, et qu’il soit toujours efficace.

Prescrire des médicaments pour certaines conditions mineures lorsque le diagnostic est connu :
Dans le cas de problèmes de santé facilement identifiables et connus, le médecin peut prescrire des médicaments à un patient. Ce dernier doit être en possession d’une ordonnance (de moins de 4 ans) pour ce problème de santé**.

Administrer un médicament afin d’en démontrer l’usage approprié (une formation spécifique à la fois théorique et pratique est nécessaire à la pratique de cette activité) :
Le pharmacien pourra expliquer la méthode d’administration (voie orale, topique, sous-cutanée, intradermique ou intramusculaire, ou par inhalation) à son patient. Grâce à cette démonstration, le patient pourra correctement suivre son traitement chez lui.

 

 

*souhait d’arrêter de fumer, de tomber enceinte. Besoin d’une contraception orale d’urgence, soulager les nausées et vomissements pour les femmes enceintes, traitement préventif pour les voyageurs (palu, malaria, mal aigu des montagnes), traitement des poux.

**12 conditions pour lesquelles il peut prescrire un traitement : une acné mineure, des aphtes buccaux, conjonctivite allergique, douleurs menstruelles, un faible eczéma, érythème fessier, des hémorroïdes, un herpès labial, une infection urinaire récente chez la femme, muguet consécutif à l’utilisation d’inhalateur corticostéroïde, une rhinite allergique, et une vaginite à levure.