Catégories :
Actualités
Médicaments

L’armoire à pharmacie

armoire_pharmacie

Les médicaments ne sont pas des produits comme les autres, ils nécessitent un stockage et une conservation particulier afin d’éviter tout risque lié à une mauvaise utilisation. Un sondage Biogaran révèle les comportements des Français vis à vis du stockage des médicaments, qui ne sont pas sans risque. Pourquoi ne pas profiter des vacances pour faire le tri dans son armoire à pharmacie ?

Sondage Biogaran

La salle de bains est le lieu plébiscité par les Français pour le stockage des médicaments (62 %) suivi de la cuisine (33 %). On apprend dans ce sondage que sur les 960 personnes interrogées, seules 37 % conservent leurs médicaments dans une armoire sécurisée (à clé ou à code).

Un Français sur 4 ne trie jamais ou rarement ses médicaments. Concernant leur recyclage et leur destruction, 27 % des interrogés jettent les médicaments non-utilisés ou périmés (dans l’évier, la poubelle, et dans les toilettes). Cela est paradoxal, car 61 % des Français savent que les médicaments peuvent être ramenés en pharmacie pour leur recyclage ou leur destruction.

Les bonnes pratiques

Il est essentiel de stocker ses médicaments dans une armoire à pharmacie sécurisée pour éviter les ingestions accidentelles pour les enfants (plus d’une intoxication sur deux chez l’enfant).

Concernant leur rangement, il est préférable de classer les médicaments par catégorie en distinguant les traitements destinés aux enfants et ceux pour la famille, et en mettant à l’écart les produits vétérinaires.

En ce qui concerne la conservation, préférez un endroit sec à l’abri de la chaleur.

Une a deux fois par an, il est recommandé d’effectuer un tri de ses médicaments afin de vérifier les dates de péremption sur les boites. L’ingestion d’un médicament périmé peut-être dangereux pour la santé.

À noter : les médicaments de type sirops, collyres se conservent peu de temps après ouverture, une attention toute particulière est donc nécessaire pour leur conservation. Il est conseillé d’écrire la date d’ouverture sur la boîte, de bien conserver la notice et de questionner son pharmacien au moindre doute.

Lorsque le tri est effectué, on peut récupérer les médicaments périmés et ceux non utilisés dans un sac et les ramener chez son pharmacien.

Dans un souci de protection de l’environnement, depuis 2007**, ces derniers ont l’obligation de